TOGO TELECOM

INTERVIEW Dr Angus HAY, Président du Comité de Gestion WACS

1.    Mr. Chairman, the WACS Cable System Management Committee is currently holding its 14th meeting in Lomé-TOGO. What is the purpose of this meeting?
Monsieur le Président, vous tenez présentement à Lomé au TOGO, la 14ième réunion du comité de gestion du système de câble sous marin WACS. Pouvez-vous situer le cadre de cette réunion ?

Dr Angus HAY (Président du Comité de Gestion) : Le système de câble sous-marin WACS appartient à un consortium WACS et à ce titre nous sommes réunis ici pour échanger sur des questions importantes et d’intérêt commun comme l’exploitation et la maintenance du système.
Les membres du consortium WACS sont issus de différents pays d’Afrique occidentale, centrale et australe, mais quelques opérateurs internationaux de télécommunications en font aussi partie.
Notre consortium est animé par trois (03) comités et la présente réunion est celle du comité de Gestion qui est l’organe suprême.


2.    Could you give an overview of the WACS system in terms of technical, commercial and financial aspects?
Pouvez-vous donner un aperçu général du système WACS, notamment sur les aspects techniques, commerciaux et financiers ?
Dr Angus HAY : Le système WACS est le plus grand système de câble sous-marin desservant l’Afrique, avec  une capacité de conception de 5,12 Téra Bits par seconde. Le WACS atterrit dans 12 pays le long de la côte ouest de l’Afrique et s’étend jusqu’en Europe. Il relie Cape Town à Londres en passant par les différents points d’atterrissement dont le 8ième est situé ici au TOGO.
Du point de vue technique le système WACS est l’un des plus modernes, embarquant la technologie DWDM et qui nous permet de disposer d’une très grande capacité. Le WACS a été aussi un des projets de câble sous-marins réalisés dans des délais recors. Il est entré en service commercial le 11 mai 2012 et relie désormais les différents pays point d’atterrissement à l’exception de celui de la République Démocratique du Congo qui a pris du retard et qui sera en service vers la fin de cette année.
Le coût total du Projet est de 650 millions de dollars américains.


3.    Mr. Chairman, what are the legal perspectives as well as the system operation and maintenance?

Monsieur le Président, quelles sont les mesures juridiques qui régissent l’utilisation des capacités dans le système WACS ? Qu’en est-il de l’exploitation et la maintenance de ce vaste réseau ?

Dr Angus HAY : Puisque le WACS est un consortium, son exploitation engage ses membres qui sont les Parties point d’atterrissement et des opérateurs privés internationaux. En conséquence nous avons un contrat de construction et de maintenance (C&MA) qui lie les différents membres. Nous avons aussi des contrats avec des fournisseurs de services qui nous accompagnent. En effet nous avons contracté avec divers fournisseurs pour la maintenance des stations d’atterrissement y compris celle du TOGO. Le consortium a noué aussi des contrats avec des sociétés spécialisées dans des travaux spécifiques de maintenance du câble posé sous le fond marin.
Notre premier fournisseur de service de maintenance sur les équipements est Alcatel Submarine Networks.


4.    What is your experience within the consortium 6 months after the system has been bring into commercial service?
Pouvez-vous parler de votre expérience au sein du consortium WACS 6 mois après la mise en service commerciale du système ?

Dr Angus HAY : Je pense que nous réalisons déjà une partie de nos objectifs en ce sens que nous avons déjà activé environ 10% de la capacité totale du réseau qui, comme je l’ai dit plus haut, est de l’ordre 5 Téra bits par seconde. La capacité active aujourd’hui est donc de l’ordre de 500 Giga bits par seconde et je dois dire que c’est de loin la plus grande capacité sur câble fibre optique jamais disponible entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et ceux de l’Afrique australe.

5.    Mr. Chairman, what are the key challenges for the WACS consortium in the future?
Monsieur le Président, quels sont les principaux défis futurs pour le consortium WACS ?

Dr Angus HAY : Et bien je pense que, comme c’est le cas pour d’autres systèmes de câbles, rien n’est statique dans l’industrie des câbles sous-marins. Donc nous continuerons d’exploiter le système WACS durant toute sa durée de vie qui est de 15 ans mais ça pourrait durer plus que cela. Nous avons aussi la latitude de faire des extensions en ajoutant de la capacité supplémentaire au fur et à mesure des besoins. Nous pensons aussi à la possibilité d’apporter la capacité dans d’autres pays le long de la côte ouest et sud de l’Afrique en y faisant atterrir le câble. Ceci fait la différence sur ce segment de marché et nous continuerons de faire ainsi aussi longtemps que WACS sera un consortium. Toutes les Parties membres du consortium continueront de faire la différence sur le marché et c’est tant mieux.

Je vous remercie.


 

Nouveauté

ADSL Decouverte

E-services

Votre facture en ligne
Consulter vos points Baal

Produits et services



Vous êtes ici  : Accueil Articles précédents