TOGO TELECOM

TOGO TELECOM FACE AUX DEFIS : DU CUIVRE A LA FIBRE

En télécommunications, l’Afrique demeure le continent de toutes les difficultés, handicapée par des revenus monétaires limités, une inégale répartition de la population et une dépendance technologique vis-à-vis des pays industrialisés. Dans un environnement plein d’obstacles socio-économiques, les Opérateurs en télécommunications du continent relèvent le défi quotidien d’offrir les meilleurs outils de communication à leurs pays en déployant des infrastructures adaptées. Le progrès dans ce processus de déploiement de réseau de plus en plus moderne est marqué au Togo par les énormes investissements de TOGO TELECOM dans l’innovation.

L’IMPACTE  DU TELEPHONE FILAIRE

Opérateur historique des télécommunications, TOGO TELECOM, a entamé la vulgarisation des TIC par le déploiement du téléphone filaire introduit au Togo depuis l’époque post-indépendance. Aujourd’hui, le filaire s’impose comme un outil unique en son genre qui oppose aux réseaux mobiles une stabilité relative grâce aux techniques de transmission employées. Basé initialement sur un raccordement à l’aide de câbles multipaires en cuivre, le filaire a joué un rôle historique et économique, étant, avant l’avènement de l’Internet et du mobile, le principal outil de communication à distance.   

Avec le remplacement du câble multipaire par le câble coaxial moins cher et plus facile à manier, le filaire a fait un bon en avant. Le câble coaxial permet en effet la transmission de quantités plus importantes de données sur de longues distances et est plus résistant aux interférences ainsi qu’à l’atténuation du signal électrique. L’extension du réseau s’est poursuivie inlassablement dépassant largement les “frontières” des grandes villes. Grâce aux équipements IRT (équipement technique permettant la téléphonie fixe et l’Internet sans fil), le filaire couvre, aujourd’hui, des zones extrêmement éloignées comme Nalouat, Papri et Ponio au fond de la Région des Savanes ou Kouma Poti et Kouma Konda au sommet du mont Kloto. Grâce au filaire, la technologie ADSL a pu voir le jour au Togo en 2007. Présente dans toutes les villes du Togo, cette technologie permet aux populations de ces villes, l’accès à l’Internet haut débit. Le téléphone fixe s’impose, aujourd’hui, comme un symbole de stabilité du réseau et offre une multitude d’avantages avec ses services conforts : hot line, code confidentiel, identification de l’Appelant, Appel automatique, Transfert d’appel et Mémo rappel.

L’INEVITABLE FIBRE OPTIQUE

Cependant, toujours mue par une volonté d’offrir un peu plus à ses clients, TOGO TELECOM s’est inscrite, très tôt, dans la conquête du multimédia et de l’Internet. Dans les années 90, la numérisation complète des réseaux de commutation et la construction des premiers réseaux locaux souterrains ainsi que la structuration du réseau d’accès dans les principales villes du Togo a été l’affranchissement d’un autre palier. Mais l’événement déterminant a été l’introduction de la fibre optique.

En 2009, une partie des câbles de transport en cuivre a été remplacée par la fibre optique sur le réseau de TOGO TELECOM. Ce remplacement s’inscrivait dans un projet dénommée PROJET FTTC et a permis d’améliorer la qualité de service sur les liaisons de données ADSL et d’accroître l’offre de service dans les zones couvertes. Cependant, l’apothéose de l’introduction de la fibre optique au Togo a été la connexion directe au câble sous-marin WACS. Pour accueillir le câble, TOGO TELECOM avait, au préalable, installé un réseau de fibre optique terrestre reliant Lomé, Aného et Cinkassé en passant par les villes de l’intérieur. Pour sécuriser la partie Sud de cette artère, une liaison synchrone à fibre optique relie Lomé, Kpalimé et Atakpamé depuis 2011.

LA FIBRE OPTIQUE ET LE MULTIMEDIA

La fibre optique est insensible aux variations électromagnétiques et permet le transport d’une quantité incommensurable de données sur une longue distance sans perte du signal électrique. Utiliser le son, l’image et la vidéo nécessite du très haut débit. L’apport de la fibre optique se situe à ce niveau. Caractérisée par une large bande passante surnommée “Autoroute de la communication”, le câble sous-marin (fibre optique marine) permet de supporter la transmission d’énormes quantités de données sans altérer la vitesse de transmission. Grâce à lui, le multimédia s’est rapidement vulgarisé. Au Togo, la connexion directe au câble sous-marin a permis une sérieuse augmentation des débits Internet et la diminution systématique des tarifs de connexion au haut débit. Désormais, le portail est ouvert à toute application, que se soit en médecine, en instruction, en administration, en commerce, dans la recherche scientifique ou dans le divertissement.
Avec l’utilisation de la fibre optique et la volonté de TOGO TELECOM de permettre l’accès de l’Internet à tous, la vulgarisation des TIC au Togo est en phase d’atteindre sa vitesse de croisière. Il ne tient qu’aux clients d’utiliser ces outils à bon escient.

 

Nouveauté

ADSL Decouverte

E-services

Votre facture en ligne
Consulter vos points Baal

Produits et services



Vous êtes ici  : Accueil Articles précédents